La pergola est un espace de vie supplémentaire dans une propriété. Elle se construit et s’aménage en fonction des besoins de chacun, mais surtout en fonction du budget alloué à cette installation. Avant la construction d’une pergola, il est nécessaire de revoir les questions de législation. Cette étape protège votre patrimoine et vous préserve des éventuelles sanctions. Alors, est-il nécessaire de demander un permis de construire pour une pergola ?

Pourquoi aménager une pergola ?

Votre terrain est spacieux et vous souhaitez aménager un lieu de vie extérieur. L’aménagement d’une pergola est une solution que vous pouvez adopter. Le seul problème est que vous n’avez ni le temps ni l’envie de régler la paperasse. Vous avez donc décidé de reporter le projet à plus tard. Voilà une opportunité que vous avez manquée si malgré tout vous avez la possibilité de monnayer le projet. Aménager une pergola dans votre propriété vous fait gagner un espace de détente. Ce lieu vous permettra :

  • – d’accueillir des invités pour préserver la propreté de votre living,
  • – de faire du sport au grand air tout en restant dans un lieu de confort,
  • – d’organiser des repas en famille en été,
  • – de vous prélasser à l’ombre après une baignade si elle est autoportée et installée près de la piscine,
  • – de méditer le matin, lire l’après-midi, etc.

La pergola est un lieu de vie externe pratique, agréable et adapté à toutes sortes d’activités.

Quel est le coût d’une pergola bioclimatique ?

Vous souhaitez en savoir plus sur le prix d’une pergola bioclimatique sur mesure afin d’évaluer si vous avez le budget nécessaire ? La pergola bioclimatique est légèrement plus coûteuse qu’une pergola non modifiable. Le fait est qu’elle intègre un mécanisme plus ou moins complexe au niveau du système d’ouverture du toit. Le toit peut en effet être motorisé ou mécanique.

Généralement la pergola bioclimatique autoportée est moins chère que le modèle adossé, avec un prix hors pose de 450 € par m² contre 540 € par m². Si la pergola possède des lames pleines, son prix au mètre carré hors pose e situe entre 800 et 1100 €. Pour les modèles à lames creuses, le prix va de 600 à 750 €. Le fait est que les lames pleines sont plus résistantes et permettent une évacuation d’eau de pluie plus facile.

Le prix d’une pergola bioclimatique dépend également du matériau utilisé pour sa fabrication. Vous avez le choix entre la pergola en bois ou en aluminium. Le bois est plus esthétique, toutefois, l’aluminium est moderne et solide. Au niveau de l’entretien, le bois est plus exigeant que l’aluminium. Pour ce qui est du prix, une pergola en bois est vendue à 140 € le m² sans pose. L’aluminium est par contre accessible entre 130 et 450 € le m² sans pose.

Dans quel cas déclarer les travaux ?

Faire une déclaration de travaux à la mairie est indispensable avant la construction d’une pergola possédant une surface au sol de 5 m² à 20 m². Ceci est valable que ce soit pour une pergola adossée ou une pergola autoportée. Cette déclaration de travaux nécessite le formulaire Cerfa N° 13703*07 et quelques documents à fournir en pièces jointes. La mairie vous fournira la liste des pièces justificatives pour accompagner le formulaire de demande. Votre demande sera ensuite traitée en un mois. Généralement, vous avez le droit de commencer la construction un mois après la déposition de la déclaration de travaux.

Dans quel cas prendre un permis de construire ?

Le permis de construire est nécessaire pour une pergola de plus de 20 m². Que ce soit pour une pergola autoportée ou adossée, cette règle s’applique. Le permis de construire est également exigé si la construction se fait dans l’enceinte d’un monument historique. Que la pergola soit adossée au monument ou qu’elle soit autoportée, elle doit faire l’objet d’un permis de construire. La demande d’un permis de construire se fait en déposant à la mairie le formulaire Cerfa n° 13406*07 rempli en bonne et due forme. Vérifiez auprès de la mairie les pièces à joindre pour former le dossier. Le permis de construire est normalement délivré un mois après la demande.

Pergola classique ou pergola bioclimatique ?

Une pergola peut être adossée à un bâtiment, autoportée ou encore démontable. Quand elle est adossée, elle ne comporte que deux poteaux. Dans toutes les configurations, elle possède un toit. La plupart du temps, le toit de la pergola permet l’infiltration des rayons du soleil. Il peut s’agir d’un toit transparent ou à lames ouvrables et rétractables. On parle de pergola classique lorsque le toit n’est pas modulable. La pergola bioclimatique pour sa part possède un toit que l’on peut ouvrir et refermer selon les besoins. Le choix entre ces deux solutions se fera notamment en fonction du climat de la zone géographique où vous habitez.

Quand choisir une pergola classique ?

La pergola classique convient aux zones géographiques à micro climat tempéré. Parce que les températures ne sont pas excessivement élevées en été dans ces zones, il n’est pas nécessaire d’avoir un toit ouvrant. Pour préserver l’espace de vie des torrents de pluie, le toit non ouvrant est également préférable. Quelle que soit la configuration de la pergola, un modèle à toit non modulable est toujours préférable si le climat de la région est tempéré. Une pergola classique est idéale sous ce climat qui permet aux habitants de passer plus de temps à l’extérieur.

Quand prendre une pergola bioclimatique ?

Il est plus judicieux de prendre une pergola bioclimatique dans une zone à climat humide ou continental. Le toit modulable de la pergola bioclimatique permet de protéger les occupants de la pergola quand il pleut ou il neige. Lorsque la température augmente aux extrêmes, on peut également refermer la pergola. Par contre, s’il fait chaud, mais que la température n’est pas caniculaire, ouvrir le toit de la pergola est une bonne idée. La pergola bioclimatique permet ainsi d’adapter la configuration de la pergola au temps qu’il fait.

En conclusion, vous avez donc besoin de faire une déclaration de travaux pour les pergolas de 5 m² à 20 m² qui ne sont pas situées dans l’enceinte d’un bâtiment historique. Le permis de construire est exigé pour les pergolas de 20 m² et plus et pour les pergolas se trouvant dans l’enceinte d’un bâtiment historique. Pour une pergola de moins de 5 m², vous n’avez besoin ni de déclaration de travaux ni de permis de construire. Dans tous les cas, vous avez le choix entre la pergola à toit non modulable et la pergola bioclimatique.

Vous pouvez lire également : travaux bricolage : comment faire quand on n’a pas le temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.