L’aluminium bas carbone est un matériau de construction noble. Ce matériau n’est pas encore répandu à grande échelle actuellement. Quoi qu’il en soit, il se fait de plus en plus connaître dans la filière de la construction, du gros œuvre, et même dans le secteur industriel.

Ce matériau est déjà utilisé par certains grands constructeurs. Son intégration dans la fabrication industrielle permet effectivement l’écoulement de produits plus intéressants pour les consommateurs. Mais pourquoi l’aluminium bas carbone fait-il autant de bruit ? Est-ce un matériau réellement intéressant pour la construction ? Zoom sur ce métal recyclé de nouvelle génération.

De l’aluminium recyclé

L’aluminium bas carbone est obtenu par recyclage. En théorie, il est composé de matériaux recyclés à 75 %. C’est un matériau exclusivement produit par le groupe Hydro. Ainsi, pour atteindre un aluminium à bas carbone, il faut rassembler des équipements en aluminium qui ne servent plus (portes, fenêtres, jouets, cadres de bicyclette, etc.). Ces aluminiums bons à jeter sont ensuite traités et triés. Les déchets organiques et les alliages qui ne sont pas nécessaires sont ensuite mis de côté. Le triage se fait rigoureusement et en deux fois pour assurer la qualité du produit fini. Ensuite, les matériaux retenus sont réduits en petits morceaux (chips). Ces petits morceaux sont fondus pour obtenir des plaques, bâtonnets, pellets, billes ou lingots d’aluminium bas carbone.

Parce qu’il a été recyclé, l’aluminium bas carbone présente une empreinte carbone d’environ 2 kg par kilo d’aluminium produit. Pour l’aluminium classique, on compte dans les 15 kg de carbone produit par kilo d’aluminium obtenu. Le bilan est effectivement plus enviable du côté de l’aluminium recyclé.

Une faible empreinte carbone

Nous avons déjà évoqué plus haut le bilan carbone de l’aluminium bas carbone. Sa faible empreinte carbone en fait un matériau plus intéressant dans le cadre d’une production plus respectueuse de l’environnement. Le but d’Hydro dans la production de l’aluminium bas carbone est d’ailleurs d’équiper les industriels et la filière du gros œuvre et du bâtiment en aluminium écologique et de bonne qualité.

L’utilisation de l’aluminium bas carbone est de plus en plus favorisée actuellement pour encourager les fabricants à se tourner vers une production d’aluminium à faible impact environnemental. Bien que les techniques de production ne soient pas encore totalement vulgarisées, la tendance commence à prendre de l’ampleur dans le monde de la métallurgie. Bientôt, ce matériau noble sera vraiment à la portée de tous.

Une plus grande résistance

Les tests effectués par Hydro démontrent que l’aluminium bas carbone présente une plus grande résistance que l’aluminium classique. Déjà, il résiste mieux aux corrosions et aux intempéries. En ce sens, c’est un matériau que l’on pourra utiliser dans la construction immobilière sans contraintes de situation géographique. On peut s’en servir pour les constructions dans les zones balnéaires et les zones enneigées, par exemple.

Ensuite, la résistance de l’aluminium bas carbone aux coups est assez grande. C’est un matériau qu’on privilégiera dans la conception des portails, des portes et des fenêtres. Aussi, l’aluminium bas carbone résiste mieux aux manipulations répétées. En ce sens, il est préférable de l’utiliser dans la construction des composants métalliques des infrastructures installées dans les lieux publics.

Une grande efficacité énergétique

L’efficacité énergétique de l’aluminium bas carbone a également été étudiée par les fabricants. À l’issue des tests, il a été remarqué que cet aluminium recyclé offrait une meilleure efficacité énergétique. Il se trouve que l’aluminium bas carbone est un meilleur isolant thermique. Pour cette raison, il est à prioriser dans la fabrication des fenêtres et portes en aluminium.

Cette efficacité énergétique de l’aluminium bas carbone fait aussi qu’il est intéressant de l’utiliser dans la confection des tôles pour le toit. D’ailleurs, on note toujours une plus grande perte de chaleur au niveau de la toiture sur tous les bâtiments et en toutes saisons. En utilisant un toit en aluminium bas carbone et en renforçant l’isolation thermique du toit, on est donc sûr d’être à l’abri du grand froid de l’hiver. Mais encore, cela nous permet de faire une certaine économie sur la facture du chauffage !

L’allié des constructions durables

Toutes les constructions qui se veulent durables devraient intégrer l’aluminium bas carbone pour des raisons évidentes. Ce matériau permet de renforcer l’efficacité énergétique d’un bâtiment en termes d’isolation thermique. C’est déjà une très bonne chose pour les propriétaires qui recherchent toujours des produits de bonne qualité, mais réellement efficace pour équiper leurs maisons.

Ensuite, la durabilité de ce matériau en fait un allié idéal pour les constructions qui doivent résister dans le temps. Utiliser de l’aluminium bas carbone pour construire un bâtiment serait en ce sens une démarche écologique et devrait devenir un geste automatique pour tous les écocitoyens. Si on veut limiter l’empreinte carbone de nos constructions, on devrait en effet s’orienter vers ce type de matériaux.

Une rentabilité constatée dans le temps

Parce que l’aluminium bas carbone est plus ou moins nouveau sur le marché, et parce qu’il n’est pas encore produit en masse actuellement, il coute plus cher que l’aluminium classique. Dans tous les cas, les avantages que procure le matériau se notent vraiment dans le temps et permettent d’amortir son cout. Tous les propriétaires qui recherchent avant tout la durabilité, et l’économie devraient investir dans ce matériau pour la construction des composants métalliques de leurs bâtiments. Il y va réellement d’une question d’investissement, que ce soit au niveau personnel ou au niveau environnemental.

Intéressant ou pas, au final ?

Le verdict est simple et la plupart des testeurs sont du même avis : l’aluminium bas carbone est un bon plan. C’est un matériau métallique noble qui permet de limiter la prolifération des déchets en aluminium dans la nature et qui présente plusieurs caractéristiques d’efficacité qu’il ne partage avec aucun autre métal dédié à la construction.

L’aluminium bas carbone est donc une option de matériau noble et écologique, que nous devons tous considérer dans nos futures constructions. En optant pour ce matériau, les consommateurs encourageront sa production à grande échelle. Quand cet idéal sera atteint, l’empreinte carbone générale de la production d’aluminium s’en trouvera réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.