Si vous avez décidé de construire une maison ou bien un garage, il vous faudra souscrire à certaines assurances. L’assurance dommage-ouvrage fait partie de ces obligations auxquelles vous devrez faire face. De quoi s’agit-il ? Quels sont vos avantages ? Et comment y souscrire ? Voici notre guide.

Assurance dommage-ouvrage : kesako ?

Déjà, il faut savoir que la souscription à une assurance dommage-ouvrage est une démarche obligatoire pour les constructions neuves. Il s’agit d’une garantie de remboursement ou de la réparation des désordres concernant la garantie décennale sans attendre une quelconque décision de la justice. Clairement, en cours de chantier, il se peut les matériaux ne répondent pas aux besoins. Avec ce type d’assurance, vous aurez la garantie du remboursement de la totalité des travaux.

C’est la compagnie qui s’occupe de cette garantie qui est également en charge de l’expertise unique. Suite de quoi elle aura la possibilité de faire payer les responsables des désordres. 

Notons que l’assurance dommage-ouvrage commence au terme de la première année d’achèvement des travaux. Elle fait donc suite à l’assurance de parfait achèvement et elle prend fin à la fin de la garantie décennale. Arborant un caractère obligatoire, la non-souscription à cette assurance entrainera des sanctions. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’assurance dommage-ouvrage, rendez-vous sur ce site.

Quels sont les avantages ?

Quand un problème arrive, notamment un sinistre suite à l’achèvement d’une maison, il est indispensable de trouver les causes et les responsables. Or, cette démarche peut prendre beaucoup de temps. D’où l’importance de souscrire à une assurance dommage-ouvrage. En effet, grâce à cette dernière, vous allez pouvoir payer les travaux de réparation sans attendre de connaître les causes et les responsables. 

Clairement, une assurance dommage-ouvrage couvre tous les dommages physiques pendant toute la durée de la garantie décennale. Dans cette liste on peut mettre la solidité de l’ouvrage et même le vice du sol. 

Cependant, il faut savoir que cette assurance ne couvre pas les parties mobiles de la maison comme les fenêtres et les portes. Elle ne s’applique pas non plus aux dommages causés par le souscripteur de l’assurance. Parmi les causes non prises en compte, il y a également l’usure normale, incendie, attentat, cyclone et toutes autres causes étrangères. 

Quand et pour quel montant ?

Il est impératif de souscrire à l’assurance dommage-ouvrage avant l’ouverture du chantier. Elle prend effet la première année après la livraison de la maison et prend fin avec la garantie décennale. Bien entendu, l’assurance reste valable même en cas de revente et bénéficiera donc aux nouveaux propriétaires. 

Aussi, le montant de cette garantie possède une certaine limite. Il s’agit du coût total de construction. Ce coût est, bien entendu, revalorisé suivant l’évolution générale des coûts de construction. Ceci entre la date de la souscription jusqu’à la réparation des dégâts. Il y a également certains contrats qui limitent la variation de cet indice à 10 %. Il est donc indispensable de bien vérifier chaque clause avant la souscription. Cela évitera les mauvaises surprises en cours de route. Vous pouvez, bien entendu, utiliser un comparatif en ligne afin de vous aider à faire le bon choix pour votre assurance dommage-ouvrage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *