Devoir s’installer ailleurs pour vieillir dans un environnement plus adapté à la perte d’autonomie est rarement le souhait des seniors. Ils préfèrent majoritairement rester chez eux, ce qui est d’ailleurs envisageable dans la majorité des cas. Il suffit simplement d’apporter quelques modifications à l’aménagement et l’agencement des espaces afin de leur permettre de mener un quotidien serein.

Fluidifier la circulation

Les activités courantes du quotidien nécessitent de se déplacer entre différentes pièces, voire entre différents étages. Les chutes constituent néanmoins des risques majeurs pour les personnes âgées. La priorité sera donc de les protéger en repensant la circulation au sein du logement.

Il est indispensable de dégager toutes les zones de passage et de désencombrer les pièces au maximum. Les tapis et moquettes sont à fixer solidement pour que les seniors ne trébuchent pas dessus. L’installation électrique doit être vérifiée. Si des câbles traînent au sol, il est nécessaire de les fixer à la plinthe, au mur et/ou au plafond.

Le monte-escalier est également indispensable pour que nos aînés puissent continuer à accéder aux étages en toute sécurité. Lorsque la maison et le jardin ne sont pas sur le même niveau, il est nécessaire d’installer un monte escalier exterieur afin que les seniors ne soient pas obligés d’emprunter des marches potentiellement dangereuses. Des entreprises spécialisées comme Handicare conçoivent ces équipements selon des normes strictes.

Améliorer le confort

Il est primordial que les personnes âgées se sentent à l’aise dans leur propre maison. A cet effet, les meubles et en particulier les rangements doivent être repensés. Tous les objets couramment utilisés comme les ustensiles de cuisine, la vaisselle, le linge de toilette, les vêtements… sont à disposer à portée de main. De cette manière, les seniors n’auront pas besoin d’utiliser un escabeau ou un tabouret pour les atteindre.

Les prises électriques doivent également être facilement accessibles.

Une attention particulière sera également prêtée à l’éclairage. Optimisez la luminosité naturelle en déplaçant par exemple les meules volumineux, en privilégiant les voilages légers de couleur claire aux rideaux occultants, mais aussi en installant des puits de lumière ou en ouvrant l’espace grâce à des surfaces vitrées. Adaptez aussi les éclairages artificiels au mode de vie de la personne âgée concernée.

Ne négligez pas les barres de maintien qui sont principalement utiles dans la salle de bains et les toilettes, mais qui peuvent également être installées dans d’autres espaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.