Dans une maison mal isolée, un quart de la chaleur s’échappe par le toit.

Isoler les combles, le grenier ou un toit plat est un moyen simple et efficace de réduire les pertes de chaleur et donc vos factures de chauffage. L’isolation des combles peut tenir jusqu’à 40 ans et l’investissement sera largement rentabilisé après quelques années.

L’isolation des combles

Si vos combles sont faciles d’accès et n’ont pas de problèmes d’humidité, il sera facile de les isoler. Vous pouvez même le faire vous-même.

Si l’accès est facile et que les solives sont régulières, vous pouvez utiliser des rouleaux d’isolation en laine minérale. La première couche est placée entre les poutres horizontales qui composent le sol des combles – puis une autre couche est placée à angle droit pour recouvrir les poutres verticales et rendre l’isolation complète. Cela peut être fait par une personne compétente en bricolage ou un installateur professionnel.

Espace de stockage

Si vous prévoyez d’utiliser votre grenier pour du stockage, vous pouvez déposer des planches sur les solives. Attention cependant, si vous isolez uniquement entre ces dernières, l’isolation ne sera pas suffisamment épaisse.

Pour obtenir une isolation suffisante, vous pouvez augmenter le niveau du sol afin d’ajouter de la laine minérale sous le nouveau niveau. Vous pouvez le faire en plaçant des lattes de bois sur les solives, ou vous pouvez acheter des pieds en plastiques spécialement conçus pour épouser les solives et soutenir le nouveau plancher. Il est important de laisser une prise d’air ventilée entre l’isolation et les panneaux pour éviter la condensation sur la face inférieure des planches.

Faite aussi attention à ne pas écraser la laine minérale en installant les planches du haut car cela réduira leur potentiel d’isolation.

Les combles inaccessibles

Si vos combles sont difficiles d’accès, vous pouvez opter pour une isolation soufflée installée par un professionnel qui utilisera de l’équipement spécialisé pour déverser un matériau isolant et ignifuge fabriqué en fibre de cellulose ou en laine minérale. Cela lui prendra quelques heures tout au plus.

Les toits plats

Dans le cas d’un toit plat, il vaut mieux isoler par-dessus. Une couche de panneaux isolants rigides peut être ajoutée au dessus de la couche anti-intempéries. Sachez que si vous êtes amené à réaliser des travaux sur votre toit, c’est le moment idéal pour l’isoler.

Il est possible d’isoler un toit plat par en-dessous, mais cela peut entraîner des problèmes de condensation si l’installation n’est pas réalisée correctement.

Les combles humides

L’isolation empêche la chaleur de s’échapper des pièces à vivre, ce qui va refroidir les combles. Cela peut provoquer ou aggraver les problèmes d’humidité ou de condensation. Si vous installez l’isolant vous-même, n’oubliez pas que vous devrez augmenter la ventilation. Demandez conseils à des professionnels avant de commencer votre projet pour voir si vous ne pouvez pas régler les problèmes d’humidité d’abord.

Peut-on réaliser l’isolation de sa maison tout seul ?

Si vos combles sont faciles d’accès, qu’il n’y a pas de problèmes d’humidité et que le toit n’est pas plat, c’est un projet que vous pouvez prendre en main.

L’isolation des combles aménageables peut être bénéfique, mais dans les cas où il y a des problèmes d’humidité ou si un système d’isolation plus complexe est nécessaire, un installateur professionnel doit être consulté.

L’isolation d’un toit plat nécessite toujours une intervention professionnelle. Les toits humides doivent être inspectés de façon minutieuse avant que le travail ne puisse débuter.

Plus d’articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *