Il y a une raison pour laquelle près de 90 % des vendeurs ont recours à une agence immobilière : la vente d’une maison exige du temps, la connaissance des tendances du marché et des techniques de négociation. Bien sûr, éliminer la commission de l’agence, en général un pourcentage du prix de vente, peut sembler tentant, mais nous vous conseillons de ne pas céder à la tentation.

Vendre un bien immobilier n’est pas de tout repos

Les tâches principales de l’agence immobilière sont d’aider à fixer le bon prix et d’attirer les acheteurs. Les agents ont accès aux informations les plus récentes sur les ventes de maisons comparables et les ventes concurrentes dans votre quartier ou ville. « Le marché change tous les jours. C’est le travail de l’agent de se tenir au courant de ces changements », explique Ryan Fitzpatrick, directeur des ventes d’une agence immobilière new-yorkaise.

Un bonne agence immobilière commercialisera aussi votre maison de façon plus agressive que vous ne le pouvez.

Cela signifie par exemple avoir recours à des techniques comme le home staging pour donner un aspect attirant à l’intérieur, maximiser la prise de contact avec des photographies de qualité professionnelle et organiser des visites de la maison pour les acheteurs potentiels.

Plus important encore, l’agence se charge aussi de vérifier le sérieux des acheteurs potentiels afin que vous n’ayez à traiter qu’avec de véritables prospects.

Une fois que vous avez trouvé un acheteur, l’agence négocie les contre-offres, s’occupe de la paperasse et, en général, s’occupe des parties les plus fastidieuses du processus de vente.

Pas d’agence ne veut pas toujours dire pas de commission à verser

Si vous êtes déterminé à faire cavalier seul, il existe des places de marché qui vous permettent de ne payer que pour les services que vous choisissez, y compris l’inscription de votre bien sur certains annuaires de ventes immobilières que les agents immobiliers utilisent.

Malgré cela, de nombreux vendeurs offrent tout de même des commissions aux agents immobiliers qui représentent les acheteurs pour les inciter à amener leurs clients. Sur ces plate-formes, les propriétaires qui paient 2 % à 3 % de commission sont en moyenne 25 % plus susceptibles de vendre que ceux qui n’offrent rien.

Avant de renoncer à faire appel à une agence immobilière pour la vente de votre bien, réfléchissez au temps et à l’effort que vous voulez y consacrer, surtout si le processus traîne en longueur.

En France, Il fallait en moyenne trois mois pour vendre une maison de province en 2017, selon la revue Patrimoine du journal Les Echos. Si vous vous trouvez dans une grande ville, la durée se raccourci. Par exemple, en faisant la démarche de mandater une agence immobilière à Genève, il vous faudra en moyenne 2 mois pour vendre votre bien.

Si la rémunération de l’agence est pour vous une préoccupation, n’hésitez pas à avoir une conversation franche avec l’agence sur la façon dont celle-ci s’attend à être rémunérée et quel montant elle espère obtenir.

Une fois que vous avez trouvé une agence immobilière avec laquelle vous vous sentez à l’aise, signez un contrat pour la période la plus courte possible, disons 30 ou 60 jours, toujours selon M. Fitzpatrick. Cela devrait vous donner suffisamment de temps pour évaluer la performance de l’agent. D’ailleurs, « si la maison est correctement évaluée et correctement commercialisée », dit-il, « vous obtiendrez vos acheteurs les plus sérieux dans les quelques semaines suivant le début du processus de vente ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *