Plusieurs éléments sont à prendre en compte en matière d’isolation pour la maison : murs, toit, combles sans oublier la porte et les fenêtres. Le problème se pose parfois sur la priorisation des travaux et la technique d’isolation adéquate. A cela s’ajoute, avec l’isolation phonique, l’obligation de bien choisir le matériau. Devant ces défis, comment faire pour s’y retrouver ? Les réponses ci-dessous vont vous aider.

Isolation maison : procéder par ordre de priorité

Avec es déperditions thermiques allant jusqu’à 30% à cause d’un toit mal isolé ou qui n’est pas du tout isolé, il va de soi qu’il faut s’attaquer directement à cet élément pour l’isolation d’une maison. Les travaux devront surtout concerner les combles et vous pouvez procéder de diverses manières pour vérifier leur état. Des signes comme les phénomènes de vague, l’humidité et le tassement devront vous alerter sur l’urgence d’isoler les combles.

La laine minérale, sous forme de panneaux en rouleaux est préconisée pour isoler cette partie de la maison. Cette méthode implique l’adjonction d’un revêtement pare-vapeur. Avec les murs et les fenêtres, il s’agit plutôt d’isolation phonique et à noter que 16% des déperditions thermiques passent par le mur. Vous avez le choix entre différentes techniques pour l’isolation de ces éléments. Le double vitrage étant le plus apprécié pour une fenêtre. La mousse composite, la laine de verre, le chanvre et la laine de roche font partie des isolants à utiliser le mur.

Economie d’énergie : quelle technique d’isolation adoptée ?

Une bonne isolation permet de faire des économies en énergie, tout simplement diminuer de façon sensible les besoins en chauffage. Offrant une inertie thermique appréciable, l’isolation par l’extérieur coûte pourtant souvent cher. Voilà pourquoi beaucoup préfère procéder depuis l’intérieur en matière d’isolation. Cette technique est d’ailleurs très répandue en France et présente plusieurs avantages.

Si vous avez en vous la fibre d’un bricoleur, vous n’aurez aucun problème à mettre en place l’isolation. D’autant que l’astuce avec ce procédé consiste à installer l’isolant entre le mur intérieur et extérieur de la maison. Ne pouvant peut-être pas offrir une isolation conforme à la RT 2012, l’isolation mono-mur quant à elle nécessite autant de dextérité que de moyens financier.

Avec cette technique, vous allez jouir cependant d’une inertie thermique satisfaisante si l’intervention se fait dans les règles de l’art. Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas sûr de votre talent de bricoleur, faites toujours appel à un expert en isolation maison pour garantir un résultat satisfaisant. Ainsi vous couplerez confort et économies sur vos factures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *